Accueil
J3 BoutonFranceInfoTv
L'esprit du festival
Bienvenue au festival de Big Bands de Pertuis
Un festival dédié aux grandes formations de jazz
J3 BoutonDiaporama
Ils ont joué à Pertuis!
Programme 2018
Le lieu du festival
Horaires
Restauration
Flyer 2018

 

 

 
 
Programme de la vingtième édition du Festival (2018)

 

gif cledesolbis

19h30

21h30

 Lundi 6/08 TARTOPRUNES Le BIG BAND de PERTUIS
 Mardi 7/08   MASCO en QUARTET MARIGNANE SCHOOL BIG-BAND
 Mercredi 8/08 Kid DUTCH & R.PERRAIS QUARTET Sant ANDREU JAZZ BAND
 Jeudi 9/08 Tin 'DEL BATEY Pablo Y su CHARANGA
 Vendredi 10/08 Olivier PINTO SEPTET VINTAGE ORCHESTRA & Ken NORRIS
 Samedi 11/08 BELMONDO FAMILY SEXTET BBC BIG BAND ORCHESTRA

 

Le site du festival J3 Itineraire avec GmapsH

Le festival est installé dans l'enclos de la charité. Le spectateur assis en tribune fait face à la scène dont l'arrière plan est constitué par la façade de la chapelle de la Charité.Cet édifice qui date du XVIIème siècle appartenait à l'Hôpital général de la Charité de Pertuis, fondé en 1701 par les frères Pierre et Jean Giraud, bourgeois aixois. Désaffectée en 1905 puis restaurée en 1976 cette chapelle est classée monument historique en 1984. L'architecture de la nef est de style classique : l'intérieur abrite deux chapelles latérales qui laissent découvrir deux retables en bois doré, consacrés à la Vierge. La chaire à prêcher également en bois doré présente de remarquables figures sculptées.

chapelle475x625

  Situation du lieu du Festival sur le plan de Pertuis

L'accès au site du festival se fait à pied par la rue Giraud, jusqu'à l'entrée balisée de l'école primaire JM Marsily (anciennement G. Brassens)

 

  J3 BoutonLancerGmaps
  J3 BoutonVillePertuis
  J3 BoutonReaderPdf
Voir sur Google Maps Plan des rues de Pertuis Plan des parkings
   Attention au stationnement en zone bleue ! : limité au mieux à 1h 30. Choisissez les parkings extérieurs gratuits (tel que le parking de la Dévalade - distance environ 700 m soit 10 minutes) pour éviter les déconvenues.
 

 

 

   

Horaires

   
  • Ouverture du site de l'Enclos de la Charité à 18h 30, avec buvette et restauration rapide sur place.
   
  • 19h 30 : début du concert de la 1ère formation au programme du jour.
1208 pano top00
   
  • 21h 30 : début du concert de la 2ème formation au programme du jour.
tribune festival 700x430
 
Rappel: Les animaux de compagnie ne sont pas admis dans l'enceinte du festival.

 

 Restauration

 
  • Buvette
  • Restauration rapide sur place
 
♦ Un service de restauration, géré par un organisme privé, vous est proposé dans l'enceinte où se déroule le premier concert jusqu'à la fin de ce premier concert (20h30-21h). Des tables sont à votre disposition pour consommer les plats que vous aurez commandés auprès du restaurateur.
♦ Ayez l'amabilité de ne pas vous y installer pour la durée du premier concert, d'autres personnes auront également le désir de profiter de ce service de restauration.
 
Restauration01 1141x700 Restauration02 933x700 Restauration03 1060x700
 
Ambiance autour de l'espace de rafraîchissement et  restauration

 
Le Flyer officiel du 20ème Festival
 
Affiche 2018
 
Cliquez sur l'image pour accéder au programme téléchargeable
 
J3 BoutonPresse
Jazz Hot relate la 19ème Edition
 
Bouton ToutsavoirJazz
Liens divers
TartOprunes
Lundi 06/08 - 19h30 - concert gratuit
Le Big Band de Pertuis avec Alice Martinez
Lundi 06/08 - 21h30 - concert gratuit
Anne Sophie Cabrillat Quartet-MASCO
Mardi 07/08 - 19h30 - concert gratuit
Marignane School Big Band
Mardi 07/08 - 21h30 - concert gratuit
Kid Dutch & Renaud Perrais Quartet
Mercredi 08/08 - 19h30 - (10/8€ pour la soirée)
Sant Andreu Jazz Band
Mercredi 08/08 - 21h30 - 10€ pour la soirée (places numérotées pour ce concert)
Tin 'Del Batey
Salsa - Jeudi 09/08 - 19h30 - 10€ pour la soirée
Pablo y su Charenga
Salsa - Jeudi - 09/08- 21h30 - 10€ pour la soirée
Olivier PINTO SEPTET
Vendredi 10/08 - 19h30 (15/12€ pour la soirée)
Vintage Orchestra
Vendredi 10/08 - 21h30 - 15/12€ pour la soirée (places numérotées pour ce concert)
Belmondo Family - Mediterranean Sounds
Samedi 11/08 - 19h30 - 20/18€ pour la soirée
BBC Big Band Orchestra
Samedi 11/08 - 21h30 - 20/18€ pour la soirée (places numérotées pour ce concert)
 
Bouton Flyers 01
Collection de Flyers 2000-2009
 
Bouton Flyers 02
Collection de Flyers 2010-2017

 

Laurent Mignard Duke Orchestra

Œuvres sacrées et profanes de Duke Ellington

 

 

 

 
spedidam2

  Dirigé par Laurent Mignard, le  Duke Orchestra s’est imposé depuis plusieurs années comme la  référence pour servir la musique  de Duke Ellington. Chef d’orchestre, trompettiste, compositeur  et arrangeur, il a transcrit à l’oreille toutes les partitions  de l’orchestre à partir d’enregistrements originaux de  Duke Ellington. Le Duke Orchestra, créé en 2003, est ainsi devenu un  formidable outil d’exploration de l’œuvre de cet immense compositeur américain.

Laurent Mignard a ainsi peu à peu conquis les critiques qui le gratifient d'un travail de recherche sérieux et d'une grande exigence artistique dans ses arrangements les qualifiant de remarquablement proches des enregistrements originaux de Duke Ellington. De plus Laurent Mignard a su communiquer à ses solistes le désir de s'approprier l'esprit de cette musique pour  l'interpréter avec leur propre sensibilité sans être tentés de plagier leurs aînés américains.

 

1208 battleroyal16

 

 

Le concert de Laurent Mignard de ce samedi 6 août à Pertuis, s'est déroulé en deux parties. Une première partie a mis en scène l'orchestre avec quelques pièces prises ça et là  dans l'impressionnant  répertoire d'Ellington (I'm Begennin' to See the Light, Take the A Train, Cotton Tail, Rocks in My Bed, Just Squeeze Me, Rockin' in Rhythm, It Don't Mean a Thing) et également dans l'album "French Touch" avec la chanteuse Myra Maud qui nous a offert une très belle interprétation de la célèbre chanson d'Edith Piaf  "No Regrets". Myra Maud et Sylvia Howard  sur scène ont également reçu le renfort de Fabien Ruiz pour un très beau numéro de claquettes, clôturant ainsi cette première partie.

 

 

160806 Pano LMignard07 160806 Pano LMignard01 160806 Pano LMignard02
Une première partie qualifiée de "profane"  

 

 

Myra Maud, Sylvia Howard et Fabien Ruiz dans un très beau numéro de claquettes - It Don’t Mean a Thing

 
La deuxième partie a vu la venue sur scène de la chorale FREE SON et des choristes d'Aix en Provence, pour une partie entièrement dédiée à la musique sacrée d'Ellington. Cette deuxième partie a débuté avec "Praise God" mettant en avant le saxophoniste Baryton Philippe Chagne. Laurent Mignard, dans le rôle du récitant a alors incarné Duke Ellington, introduisant chacun des morceaux joués avec les paroles que le maître aurait pu prononcer pour les présenter.

 

 

160806 Pano LMignard03
 
casque audio0
   
"Praise God"

 

Sylvia Howard - "Tell me it's the truth" suivi de "Come Sunday"

 

 

Laurent Mignard a décliné le concert des musiques sacrée d'Ellington de plusieurs manières, parmi les plus éblouissantes figure la prestation effectuée au festival Jazz à Vienne en 2009 accompagné par le  "Gregory Hopkins Harlem Jubilee Singers", celle qui donne à la musique d'Ellington certainement sa plus grande résonance (Le Gospel est par définition un style musical développé par les Afro-Américains pour exprimer et partager leur ferveur religieuse dans la foi chrétienne), par l'enthousiasme, le rythme et l'énergie que ces chanteurs et chanteuses dégagent. Transposé dans nos cathédrales, les choristes donnent à ces morceaux une tonalité plus solennelle, peut-être plus conforme à l'expression européenne des chants religieux, mais certainement moins communicative.

 

Lors de ce concert au Festival de Pertuis, les choristes ont eu essentiellement un rôle d'accompagnement des deux chanteuses, Myra Maud et Sylvia Howard, qui individuellement ou en association ont donné à ce concert une coloration intermédiaire entre les deux précédentes interprétations de ces morceaux de musique sacrée, avec en arrière-plan, la très belle façade de la Chapelle de la Charité.

Une mention particulière pour le morceau "It's Freedom" qui entretient un échange entre l'orchestre et la chorale. La partie du récitant, en anglais, dans la version produite dans les cathédrales a été dite en français par Laurent Mignard lors de ce concert, ce qui pour certains puristes, pourrait également retirer un peu d'authenticité à ce morceau.

 

 

casque audio0
   
It's Freedom ("Version Cathédrales")

 


Parmi les titres joués figure "David Danced before the Lord" qui vit, pour la deuxième fois la venue sur scène de Fabien Ruiz  donnant  à ce morceau une note plus festive, par le côté spectaculaire de la performance du claquettiste.

 

 

160806 LMignard14 160806 LMignard15 160806 LMignard16
Myra Maud & Silvia Howard Fabien Ruiz Myra Maud & Sylvia Howard

 

 

Myra Maud - "Almighty God"

 

 

L'orchestre de Laurent Mignard a produit un concert d'une grande qualité, accompagné des deux excellentes chanteuses Myra Maud et Silvia Howard et d'une trentaine de choristes, sans oublier les très belles prestations de Fabien Ruiz. Une déclinaison, des "Sacred Concert" adaptée à la scène du Festival, qui se situe entre "le tour des cathédrales" et le concert donné dans le cadre du festival Jazz à Vienne en 2009.

 

 

  160806 LMignard13   160806 LMignard12   160806 LMignard09   160806 LMignard11
       
Une deuxième partie composée de : Praise God, Something About, Believing, Tell me it's the truth, Come sunday, David Danced, It's Freedom, Almighty God, The Lord's Prayer, David Danced (part 2)

 

 


 

Laurent Mignard, le Duke Orchestra et les "Sacred Concert"

 

L'aventure ellingtonienne a, de fait, débuté en juin 2002 date à laquelle Laurent Mignard reçoit, pour sa prestation au concours de la Défense,  les félicitations de Frédéric Charbaut, membre du jury. Ce trompettiste lui parle alors de son atelier jazz dans la Brie où son seul espace de répétition est une église. Mignard choisit alors de faire travailler ses élèves  sur des pages de la "Sacred Music d'Ellington" qu'il a commencé à transcrire. Charbaut se souvient alors qu'Ellington avait, en 1969, donné un concert dans l'église Saint Sulpice, ce qui va donner à Laurent  Mignard l'opportunité d'y produire un premier concert de "Sacred Music" dans le cadre de l'édition 2003 du Festival de Saint Germain des Près. Ainsi naquit le Duke Orchestra.
 Duke01
 
Quelques commentaires à propos du Duke Orchestra:
Mercedes Ellington - « Mon grand-père aurait été conquis par la magie de la direction de M. Mignard. »
Duke Ellington Music Society - « If you want to hear Ellington live, go to Paris ! »
Jazz Magazine - « Jubilatoire »
Télérama - « L'esprit d'Ellington dans un corps d'aujourd'hui »
France 2 - « Un formidable outil d'exploration de l'œuvre de Duke Ellington »
France Info - « L’un des meilleurs ambassadeurs de la musique d’Ellington »
Le Nouvel Obs - « Le ton juste pour jouer aujourd'hui cette musique sans âge »

 

 

De "Duke Ellington is alive" en 2009 à la "Batlle Royal" en 2011 date à laquelle il est parvenu à concrétiser un vieux rêve qui consistait à faire revivre la rencontre historique entre les deux orchestres légendaires de Count Basie et Duke Ellington qui enregistrèrent avec leurs répertoires respectifs "First Time" le 6 juillet 1961, Laurent Mignard n'a de cesse de révéler la richesse de l'œuvre de ce compositeur. En 2011, il choisit de faire  revivre l’histoire d’amour du Duke avec la France,  au travers d'un spectacle complet ("Ellington French Touch"), qui permettait de retrouver quelques unes des  musiques composées par Ellington lors de ses nombreux voyages dans l’hexagone. Parallèlement en 2009 il revient à la musique sacrée, qui fit les débuts de son "Duke Orchestra" à l'occasion d'un concert à Jazz à Vienne.  EN 2014 et 2015, il produit plusieurs concerts dans différentes églises ou cathédrales.

 

A propos de ces concerts,  Laurent Mignard s'exprime ainsi: «Cette œuvre est "un  spectacle destiné à un très large public, avec du jazz bien sûr mais également  du gospel, des chansons, de la danse, de la musique néo-classique, un  patchwork incroyable". Les "Sacred Concerts" sont rarement  interprétés sur scène, parce qu’il s’agit d’une œuvre qui nécessite beaucoup  de moyens, un énorme travail et beaucoup d'énergie de la part des  artistes. C'est l'œuvre d'un homme pieux qui veut rendre grâce à Dieu avec les moyens qu'il a, un grand orchestre de jazz. Quand il a écrit ce concert en 1965, il avait 66 ans, les critiques ne le touchaient plus du tout depuis un bon moment et la seule chose qui l'intéressait, c'était de rendre grâce à Dieu pour tous les bienfaits qu'il a eus pendant toute sa vie».

  

 

L'ensemble vocal FREE SON:
 
Free Son
 

FREE SON est un ensemble aixois de vingt-cinq chanteurs créé en 1992 (association Loi 1901).

Son répertoire – en français, anglais et espagnol – est composé de standards de jazz, blues, rocks et de rythmes latinos, et propose des arrangements à quatre ou cinq voix. Sous forme d’atelier hebdomadaire, il est ouvert à tous les chanteurs amateurs familiarisés à ce genre de musique. Les chansons de ses spectacles sont chantées, chorégraphiées et mises en scène dans le style « Comédie Musicale ».

Cyrille MARTIAL, chef de chœur, compositeur et arrangeur.  Passionné de Jazz Vocal et de Gospel, il crée et dirige plusieurs ensembles vocaux et notamment Hot Gammes, Jazz à Nanas, le TGGG Très Grand Groupe de Gospel et FREE SON dont il écrit tous les arrangements. Il a pris la direction artistique de « Pourpre noire » à Gap et de « Bog Indigo » à Aubenas. Certains se produisent régulièrement en région Provence Alpes Côte d’Azur. Cyrille Martial conseille différentes formations polyphoniques, le Chœur universitaire Gospel de Perpignan et le Chœur départemental de jazz de l’Aude. Il anime aussi des stages partout en France.

 

 

The Lord's Prayer (Duke Ellington) - Laurent Mignard Duke Orchestra - Jazz à vienne

 

Paroles de The Lord's Prayer

Our Father
Who art in Heaven
Hallowed be Thy name

Thy kingdom come
Thy will be done
On Earth as it is
In Heaven
(Give us this day our daily bread)
And forgive our debts
As we forgive our debtors
And lead us not into temptation
But deliver us from evil
For Thine is the kingdom
And the power
And the glory
Forever
Amen

 

 

 

Pour cette dernière soirée de la dix-huitième édition du festival,  Laurent Mignard et le Duke Orchestra entourés de Sylvia Howard (tombée dans la marmite du Gospel avant d'atterrir dans le blues et le jazz made in Indianapolis), de Fabien Ruiz (claquettiste, chorégraphe du film "The Arstist") et de Myra Maud (qu'on a pu apprécier avec l'orchestre de Lutz Krajenski) ont été associés au groupe vocal Free Son, choristes du pays d'Aix, pour vous proposer un répertoire original composé de pièces puisées dans l'immense répertoire de Duke Ellington. Un concert unique où les amoureux du Duke ont pu  découvrir ou redécouvrir des œuvres un peu moins connues de ce génie du Jazz.

 

 

 

 

 

Festival de Big Bands de Pertuis, une semaine de jazz, 6 soirées, 12 concerts dont 4 gratuits, le jazz sous toutes ses formes: Blues, Funk, New Orleans, Salsa, Swing ....................