Accueil
 

Découvrez notre festival

 
  J3 BoutonFranceInfoTv  
  L'esprit du festival  

 

♦ Bienvenue sur le site du Festival de Big-Bands de Pertuis ♦

Festival dédié aux grandes formations de jazz !

(Festival annuel débutant le premier lundi du mois d'août)

  J3 BoutonDiaporama  
  Ce festival  a accueilli depuis sa création de prestigieux  "Big Bands" qui lui ont donné  son originalité et sa qualité.  
Programme 2017
Le site du festival
Horaires
Restauration
Flyer 2017
Tee-Shirt 2017

 

 
Rétrospective de la dix-neuvième édition du festival (2017)
 
 

 

gif cledesolbis

19h30

21h30

 Lundi 7/08 TARTOPRUNES Le BIG BAND de PERTUIS
 Mardi 8/08 THE SHOESHINERS AUBAGNE JAZZ BAND
 Mercredi 9/08 CAROLINE JAZZ BAND David HITCHEN BIG BAND
 Jeudi 10/08 JOVENES CLASICOS DEL SON CONGA LIBRE
 Vendredi 11/08 SNAP FINGIRLS François LAUDET BIG BAND
 Samedi 12/08 SACQUEBOUTIERS & JAZZMEN BIG ONE BIG BAND

 

Le site du festival J3 Itineraire avec GmapsH

 

Le festival est installé dans l'enclos de la charité. Le spectateur assis en tribune fait face à la scène dont l'arrière plan est constitué par la façade de la chapelle de la Charité.Cet édifice qui date du XVIIème siècle appartenait à l'Hôpital général de la Charité de Pertuis, fondé en 1701 par les frères Pierre et Jean Giraud, bourgeois aixois. Désaffectée en 1905 puis restaurée en 1976 cette chapelle est classée monument historique en 1984. L'architecture de la nef est de style classique : l'intérieur abrite deux chapelles latérales qui laissent découvrir deux retables en bois doré, consacrés à la Vierge. La chaire à prêcher également en bois doré présente de remarquables figures sculptées.

chapelle475x625

 

  Situation du lieu du Festival sur le plan de Pertuis

L'accès au site du festival se fait à pied par la rue Giraud, l'entrée se situe à l'école primaire G.Brassens.

 

  J3 BoutonLancerGmaps
  J3 BoutonVillePertuis
  J3 BoutonReaderPdf
Voir sur Google Maps Plan des rues de Pertuis Plan des parkings
     

 

 

 

 

   

Horaires

   
  • Ouverture du site de l'Enclos de la Charité à 18h 30, avec buvette et restauration rapide sur place.
   
  • 19h 30 : début du concert de la 1ère formation au programme du jour.
1208 pano top00
   
  • 21h 30 : début du concert de la 2ème formation au programme du jour.
tribune festival 700x430

 

 Restauration

 
  • Buvette
  • Restauration rapide sur place
 
 Un service de restauration vous est proposé dans l'enceinte où se déroule le premier concert jusqu'à la fin de ce premier concert (20h30-21h)
 
Restauration01 1141x700 Restauration02 933x700 Restauration03 1060x700
 
Ambiance autour de l'espace de rafraîchissement et  restauration

 
Le Flyer officiel du 19ème Festival
 
Affiche 2017
 
Cliquez sur l'image pour accéder au programme téléchargeable

 
Le Tee-shirt  du 19ème Festival est en cours de réalisation
 
J3 BoutonPresse
Jazz Hot relate la 19ème Edition
 
Bouton ToutsavoirJazz
Liens divers
TartOprunes
Lundi 07/08 - 19h30 - concert gratuit
Le Big Band de Pertuis avec Alice Martinez
Lundi 07/08 - 21h30 - concert gratuit
Les Shoeshiners
Mardi 8/08 - 19h30 - concert gratuit
Aubagne Jazz Band
Mardi 8/08 - 21h30 - concert gratuit
Caroline Jazz Band
Mercredi 9/08 - 19h30 - (6€ pour la soirée)
David Hitchen Big Band
Mercredi 9/08 - 21h30 - (6€ pour la soirée)
Jovenes Clasicos del son
Salsa - Jeudi 10/08 - 19h30 - 10€ pour la soirée
Conga Libre
Salsa - Jeudi 10/08 - 21h30 - 10€ pour la soirée
Snap Fingirls
Vendredi 11/08 - 19h30 (13/16€ pour la soirée)
François Laudet Big Band
Vendredi 11/08 - 21h30 (13/16€ pour la soirée)
Les Sacqueboutiers et le Jazzmen
Samedi 12/08 - 19h30 - 13/16€ pour la soirée
BigOne Jazz Big Band - Stan Laferrière
Samedi 12/08 - 21h30 - 13/16€ pour la soirée
 
Bouton Flyers 01
Collection de Flyers 2000-2009
 
Bouton Flyers 02
Collection de Flyers 2010-2016

 

 

Daniel Zimmermann - Bone Machine

 

spedidam2

 

dzimmermann02

Tromboniste, compositeur, arrangeur, Daniel Zimmermann  a fréquenté des artistes de renommée internationale tels que Archie Shepp, Manu Dibango, a intégré de grands ensembles jazz comme le Sacre du Tympan ou les big bands de Wynton Marsalis, Michel Legrand. Il a également croisé la route de Claude Nougaro. En 2012, il enregistre son propre album "Bone Machine".

 

« Derrière l’homme de raison, faisant carrière dans les meilleurs pupitres de trombone et sollicité pour sa sûreté instrumentale très au-delà des frontières du jazz, se cache un virtuose de l’instrument, qui n’a jamais cessé de s’impliquer dans des projets offensifs, voire déjantés (...) » (Jazz Magazine, avril 2009).

 

Zimmermann joue également avec le titre de son disque : il y a bien sûr le jeu de mots avec « bone » (nom du trombone dans le jargon musical et « os » en anglais), mais aussi une référence au « Sex Machine » de James Brown… Le tromboniste continue ses facéties avec le nom de certains des huit morceaux qu’il a composé pour Bone Machine : « Flying Pachydermes », « Reggatta de Bone » (Police...), « Komodo Dragons Attack Wall Street » etc.

Bob Hatteau - Blog Le Monde (août 2013)
 
 

« Bone Machine, c’est un concentré de vitamines, un cocktail juteux où se mêlent les saveurs du jazz, du rock, du funk et de la soul. À consommer sans modération et d’une seule gorgée… ou plutôt dans un seul souffle ! » 

Denis Desassis – Citizen Jazz - 24 juin 2013

 

 

140809 zimmermann01 
 Daniel Zimmerman -  Bone Machine Septet

 

 

  Daniel Zimmermann au trombone se présente habituellement sur scène en quartet accompagné de Maxime Fougères (guitare), Julien Charlet (batterie), Jérôme Regard (contrebasse). Cependant pour cette soirée de clôture, vous étiez invités à venir écouter une formation plus étoffée comprenant une section de quatre trombones. Accompagné de trois autres complices trombonistes Julien Chirol, Philippe George et Lionel Segui, D. Zimmermann vous propose donc ce soir « Bone Machine », en référence à son album comprenant huit compositions originales. Ce répertoire se nourrit d'un grand nombre d'influences, mêlant le plus fréquemment des harmonies héritées du jazz moderne à des rythmes inspirés par le rock, le funk ou la soul. Ce choix d'instrumentation permet de donner une dimension orchestrale au projet sans lui ôter son propos de départ, celui d'une petite formation jazz : exaltation de l'être humain en tant qu'individu, échange et forte interactivité entre ses membres, grande liberté d'initiative et d'improvisation.

 

 

 

140809 zimmermann07
 Daniel Zimmermann

Au programme ce soir,  l'intégralité de son disque "Bone machine" comprenant huit compositions originales, six écrites pour septet (rythmique, quatre trombones) et deux pour quintet (avec deux trombones) : Flying Pachydermes, Reggatta De Bones, Open Letter To Charles, Schizophrenia, Taxi Noche en Yaoundé, Nos Funérailles, Komodo Dragons Attack Wall Street, Rollerball.


 

Flying Pachyderme

 

Salué par la critique spécialisée, pour l'originalité et la  qualité de ses compositions et entouré d'excellents musiciens (avec un impressionnant Lionel Segui au trombone basse), ce concert nous a proposé une musique qui a pu être d'un accès moins facile pour les auditeurs néophytes, amateurs d'un jazz plus classique. Comme dans toute création contemporaine, le grand public n'a pas toujours les codes culturels ou musicaux qui lui permettent d'apprécier à sa juste valeur,  le travail d'écriture et d'interprétation que recèlent ces oeuvres. Quelques éclairages fournis par l'auteur lui-même peuvent alors apporter rétrospectivement quelques éléments pour mieux cerner l'objectif émotionnel poursuivi par ce dernier.

 

 

140809 zimmermann17  
 Lionel Ségui au trombone basse  

Ainsi à propos des ses compositions Daniel Zimmermann lors d'un interview sur francetvinfo nous livre quelques clés :

"Chaque morceau exprime des choses différentes. "Taxi Noche en Yaoundé" retrace certaines sensations que j'ai eues lors d'un voyage au Cameroun. Je l'ai écrit alors que j'en revenais. Le titre "Rollerball" a été écrit avant la sortie du film (il fait allusion au remake de 2002) et décrit juste le groove du morceau, fait de rebonds improbables et ultra speed. Il y a beaucoup de morceaux avec des climats ambivalents : une énergie forte, puissante, mais des climats froids, presque inquiétants parfois."

 

140809 zimmermann02 140809 zimmermann11
 Julien Chirol  Philippe George

"J'ai voulu que la pochette soit dans cet esprit, qu'on ne sache pas trop si c'est du lard ou du cochon, avec une énergie assez agressive et mon côté pince-sans-rire, en adoptant une pose "exagérément posée", justement en rupture avec ce qu'il y a derrière. La pochette illustre le titre "Bone Machine", "machine à os", qui représente le mix du côté organique du trombone, ainsi que du côté organique des sons choisis (contrebasse, guitare jazz demi caisse assez "roots") avec le côté hypnotique voire mécanique des tourneries obsédantes qui sont à la base, et à la basse d'ailleurs, de la plupart des morceaux. Le dinosaure (ou le pachyderme du premier morceau du disque) symbolise aussi le trombone, instrument ancien, primitif, peu maniable, et menacé d'extinction, comme tout ce qui n'est pas assez performant, ou ce qui est marginal ou trop minoritaire, dans notre charmant monde moderne fait de vitesse, de rationalisation, de loi du plus fort…"
140809 zimmermann22 140809 zimmermann23 140809 zimmermann10
 Jérôme Regard  Maxime Fougères  Julien Charlet

 

Open letter to Charles

  

Article et photos - M. Morello - pour AFBBP
 
 
Festival de Big Bands de Pertuis, une semaine de jazz, 6 soirées, 12 concerts dont 4 gratuits, le jazz sous toutes ses formes: Blues, Funk, New Orleans, Salsa, Swing ....................