Accueil
 

Découvrez notre festival

 
  J3 BoutonFranceInfoTv  
  L'esprit du festival  

 

♦ Bienvenue sur le site du Festival de Big-Bands de Pertuis ♦

Festival dédié aux grandes formations de jazz !

(Festival annuel débutant le premier lundi du mois d'août)

  J3 BoutonDiaporama  
  Ce festival  a accueilli depuis sa création de prestigieux  "Big Bands" qui lui ont donné  son originalité et sa qualité.  
Programme 2017
Le site du festival
Horaires
Restauration
Flyer 2017
Tee-Shirt 2017

 

 
Rétrospective de la dix-neuvième édition du festival (2017)
 
 

 

gif cledesolbis

19h30

21h30

 Lundi 7/08 TARTOPRUNES Le BIG BAND de PERTUIS
 Mardi 8/08 THE SHOESHINERS AUBAGNE JAZZ BAND
 Mercredi 9/08 CAROLINE JAZZ BAND David HITCHEN BIG BAND
 Jeudi 10/08 JOVENES CLASICOS DEL SON CONGA LIBRE
 Vendredi 11/08 SNAP FINGIRLS François LAUDET BIG BAND
 Samedi 12/08 SACQUEBOUTIERS & JAZZMEN BIG ONE BIG BAND

 

Le site du festival J3 Itineraire avec GmapsH

 

Le festival est installé dans l'enclos de la charité. Le spectateur assis en tribune fait face à la scène dont l'arrière plan est constitué par la façade de la chapelle de la Charité.Cet édifice qui date du XVIIème siècle appartenait à l'Hôpital général de la Charité de Pertuis, fondé en 1701 par les frères Pierre et Jean Giraud, bourgeois aixois. Désaffectée en 1905 puis restaurée en 1976 cette chapelle est classée monument historique en 1984. L'architecture de la nef est de style classique : l'intérieur abrite deux chapelles latérales qui laissent découvrir deux retables en bois doré, consacrés à la Vierge. La chaire à prêcher également en bois doré présente de remarquables figures sculptées.

chapelle475x625

 

  Situation du lieu du Festival sur le plan de Pertuis

L'accès au site du festival se fait à pied par la rue Giraud, l'entrée se situe à l'école primaire G.Brassens.

 

  J3 BoutonLancerGmaps
  J3 BoutonVillePertuis
  J3 BoutonReaderPdf
Voir sur Google Maps Plan des rues de Pertuis Plan des parkings
     

 

 

 

 

   

Horaires

   
  • Ouverture du site de l'Enclos de la Charité à 18h 30, avec buvette et restauration rapide sur place.
   
  • 19h 30 : début du concert de la 1ère formation au programme du jour.
1208 pano top00
   
  • 21h 30 : début du concert de la 2ème formation au programme du jour.
tribune festival 700x430

 

 Restauration

 
  • Buvette
  • Restauration rapide sur place
 
 Un service de restauration vous est proposé dans l'enceinte où se déroule le premier concert jusqu'à la fin de ce premier concert (20h30-21h)
 
Restauration01 1141x700 Restauration02 933x700 Restauration03 1060x700
 
Ambiance autour de l'espace de rafraîchissement et  restauration

 
Le Flyer officiel du 19ème Festival
 
Affiche 2017
 
Cliquez sur l'image pour accéder au programme téléchargeable

 
Le Tee-shirt  du 19ème Festival est en cours de réalisation
 
J3 BoutonPresse
Jazz Hot relate la 19ème Edition
 
Bouton ToutsavoirJazz
Liens divers
TartOprunes
Lundi 07/08 - 19h30 - concert gratuit
Le Big Band de Pertuis avec Alice Martinez
Lundi 07/08 - 21h30 - concert gratuit
Les Shoeshiners
Mardi 8/08 - 19h30 - concert gratuit
Aubagne Jazz Band
Mardi 8/08 - 21h30 - concert gratuit
Caroline Jazz Band
Mercredi 9/08 - 19h30 - (6€ pour la soirée)
David Hitchen Big Band
Mercredi 9/08 - 21h30 - (6€ pour la soirée)
Jovenes Clasicos del son
Salsa - Jeudi 10/08 - 19h30 - 10€ pour la soirée
Conga Libre
Salsa - Jeudi 10/08 - 21h30 - 10€ pour la soirée
Snap Fingirls
Vendredi 11/08 - 19h30 (13/16€ pour la soirée)
François Laudet Big Band
Vendredi 11/08 - 21h30 (13/16€ pour la soirée)
Les Sacqueboutiers et le Jazzmen
Samedi 12/08 - 19h30 - 13/16€ pour la soirée
BigOne Jazz Big Band - Stan Laferrière
Samedi 12/08 - 21h30 - 13/16€ pour la soirée
 
Bouton Flyers 01
Collection de Flyers 2000-2009
 
Bouton Flyers 02
Collection de Flyers 2010-2016

 

 

Battle Royal - L. MIGNARD Duke Orchestra & M. Pastre Big Band

 

   
Léandre Grau, directeur artistique du Festival, est venu sur scène ce soir,  présenter ce dernier concert et remercier la SPEDIDAM qui, par son soutien financier, a permis que la « Battle Royal » ait lieu au Festival de Big Band de Pertuis. Gérard Badini (parrain du Festival) s'est fait, ensuite,  un plaisir d’accueillir et de présenter Michel Pastre et Laurent Mignard, les deux leaders des deux formations engagées dans cette « Bataille Royale ». spedidam2
   
 
  1208 battleroyal22   1208 battleroyal23   1208 battleroyal24
Léandre Grau Gérard Badini Gérard Badini en compagnie de Michel Pastre et Laurent Mignard
 
 Les amateurs de jazz présents à cette soirée de clôture de la quatorzième édition du Festival de Big Band de Pertuis, ont alors assisté à un très grand moment de jazz, à la fois par la résonance historique de cette mythique rencontre des deux plus grands orchestres américains du jazz, Ellington et Basie, mais également par les qualités intrinsèques de leurs deux meilleurs représentants actuels installés sur cette scène ce soir, Michel Pastre Big Band et Laurent Mignard Duke Orchestra. 
  1208 pano battleroyal01
La Bataille Royale a bien eu lieu au Festival de Big Band de Pertuis
 
  Réincarner, sur une scène, et qui plus est en plein air,  deux orchestres de légende, n’est techniquement pas une chose facile, car la perfection doit être au rendez-vous, et Laurent Mignard en chef d’orchestre, et spécialiste incontesté de Duke Ellington en fit preuve en dosant parfaitement l’intervention de chacune des deux formations et de leurs solistes respectifs. 1208 battleroyal16
  Laurent Mignard

« Battle Royal »  (Ellington) fut le morceau d’introduction des deux formations réunies, donnant au public un aperçu immédiat de ce qu’allait être cette soirée.

1208 battleroyal01 1208 battleroyal02 1208 battleroyal05
     
 Tout au long de ce concert, Laurent Mignard prit la peine, de présenter les morceaux joués en insistant sur la coloration que chaque orchestre allait apporter au niveau de l’interprétation. Nous avons pu entendre, dans ce contexte successivement « In a Mellow Tone » (Ellington) et « Cornet Pocket » (Until I meet you – Basie).  
En deuxième partie, pour mieux apprécier, individuellement,  les deux composantes de ce duo, nous avons pu écouter successivement « Dickie’s Dream » joué par le Michel Pastre Big Band, seul présent sur scène, puis, après son retour « Kinda Dukish-Rockin Rythm » interprété par Laurent Mignard Duke Orchestra.  
 
1208 battleroyal06
 
1208 battleroyal09 1208 battleroyal10 1208 battleroyal12
   Michel Pastre  
     
 Cette « bataille royale » fut l’occasion d’apprécier de très grands solistes, dont Michel Pastre en leader de son big band, de remarquables trompettistes, de nombreuses joutes musicales entre saxophonistes et  trombonistes sur le devant de la scène, une bataille de sons, dont le jazz et le public sont sortis vainqueurs.
 
1208 battleroyal15 1208 battleroyal20
   
1208 battleroyal21 1208 battleroyal13
   

Une soirée merveilleuse, au sens étymologique du mot, où,  au plaisir de l’écoute, était associé celui de la vision d’une trentaine de musiciens exceptionnels, jouant sous la magie des lumières colorées.
Une performance digne d’une médaille d’or, en cette semaine d’olympiades.
Inoubliable !


 

Battle Royal (Ellington) - Laurent Mignard Duke Orchestra & Michel Pastre Big Band

 

Notes :

spedidam La SPEDIDAM est la société de perception et de distribution des droits des artistes interprètes de la musique et de la danse. Elle représente ces catégories d’artistes et délivre des autorisations pour toute utilisation de musique enregistrée (particulièrement ceux dont les noms ne figurent pas sur l'étiquette des phonogrammes ou au générique des œuvres audiovisuelles).  Elle a donc pour mission de gérer et faire respecter leurs droits et intervient pour percevoir et répartir les rémunérations à ces artistes interprètes.
La SPEDIDAM vient également en aide à divers projets culturels.

 

 

bouton site lmignard
Visiter le site de Laurent Mignard

 

 

Battle Royal au Festival de Big Bands de Pertuis

 

 

 


 

 

 

Michel Pastre Big Band

 

Michel Pastre est un musicien « meanstream » qui évoque cette période riche de la musique afro-américaine avec une passion et une authenticité rare. Sa sonorité mate et son timbre le rapprochent de l'aspect direct et rugueux de l'école Hawkins sans toutefois renier l'économie dans le jeu, les effets et le découpage rythmique propres à Lester Young. C'est donc un compromis tout à fait personnel qui fait de Michel Pastre un saxophoniste singulier.

Durant presque une décennie, il fait partie de la bande à Paul Chéron et participe ainsi aux célèbres formations « Banana Jazz » et « Tuxedo big band » qui donnent des couleurs à la Ville rose. Parallèlement, il intègre le « Super Swing Machine » de Gérard Badini avec qui il accompagne Phil Woods, Johnny Griffin et Guy Lafitte. Sa carrière prend ensuite une nouvelle dimension lorsqu'il entre dans un club de Greenwich Village à New York pour y entendre le « Harlem blues band » où sévissent l'excellent David « Bubba » Brooks au saxophone et le légendaire guitariste Al Casey, figure emblématique du trio de Fats Waller.

La suite a pour nom l'Académie du jazz qui lui décerne le prix Sidney Bechet,  et la création de son big band.

(Extraits d’un article de David BOUZACLOU publié dans la dépêche du midi.)

Ce big band (seize musiciens) existe depuis 1998 et a fait preuve depuis d'une remarquable stabilité. Reflet fidèle de la passion de son leader - partagée par tous ses membres - il a été créé avec un objectif très précis : honorer la mémoire de Count Basie et faire revivre les chefs-d'oeuvre plus ou moins oubliés de son orchestre, particulièrement ceux de ses premières périodes.
Sa relecture du répertoire de Count Basie, s'est concrétisée par la sortie remarquée de l'album « Diggin' the Count » en 2002. Depuis, le Michel Pastre Big Band a entrepris d'élargir son horizon aux compositeurs marquant la transition du swing au be-bop dans les années 1940.

Michel Pastre : saxophone ténor et direction
Eric Poirier : trompette
Fabien Mary : trompette
Lorenz Reiner : trompette
François Biensan : trompette
Jerry Edwards : trombone
Patrick Bacqueville : trombone
Daniel Bruley : trombone
Olivier Defays : saxophone alto
Nicolas Dary : saxophone alto
Fred Couderc : saxophone tenor
Pierre Christophe : piano
Enzo Mucci : guitare
Raphael Dever : contrebasse
François Laudet : batterie

 

 

     

 Laurent Mignard Duke Orchestra

Originaire de Bellot en Seine et Marne (vallée du Petit Morin), Laurent Mignard a suivi une formation musicale variée : fanfare et bals de village, conservatoire, écoles de jazz (CIM, IACP), cours et master class avec Eric Schultz, Jean Gobinet, François Théberge, Albert Mangelsdorff - ensemble franco-allemand, David Liebman, Bill Dobbins, David Angel, François Jeanneau, Jean Michel Bardez …

Après s’être investi dans la plupart des styles du jazz, il pose les bases d’une musique écrite et libre, au-delà des styles, et réussit la fusion entre un trio jazz et un quatuor de violoncelles (album "Face à Face" 1998).

A partir de 2002, il prolonge ses recherches avec le Pocket Quartet et propose une esthétique originale nourrie des influences d’Ornette Coleman, Don Cherry et Duke Ellington (albums « Suites » 2002, « Alter Tropicus » 2005, « Good News » 2011).
- Révélation 2005 Jazz à Juan, 1er prix jazz instrumental
- Lauréat du Concours National de jazz La Défense 2002

En 2003, il fonde le DUKE ORCHESTRA et dirige cet ensemble reconnu comme le meilleur orchestre ellingtonien en activité (selon la Duke Ellington Music Society), pour projeter l’héritage en concerts et (re)créations sur les plus grandes scènes : "Musiques Sacrées" à Jazz à Vienne 2009, Saint-Sulpice 2003 (avec La Velle) et Cork 2005, "Far East Suite" à Beyrouth 2004, "New Orleans Suite" avec Rhoda Scott, concerts France Musique, scènes nationales, Radio France, Jazz sous les Pommiers, l'Alhambra, le Palace ...
L'engagement consiste à construire avec le Duke Orchestra un outil pour mettre en scène la grande musique du Duke des concerts et spectacles innovants, comme en témoignent ...
- « Duke Ellington is alive » à l’Alhambra (26 mars 2011), avec le Duke invité sur scène par la magie du video-art
- « Battle Royal - Count Basie vs. Duke Ellington », avec 2 big bands (Mignard et Pastre) sur la grande scène du théâtre antique de Jazz à Vienne (5 juillet 2011)

 

 

 

 

 

Festival de Big Bands de Pertuis, une semaine de jazz, 6 soirées, 12 concerts dont 4 gratuits, le jazz sous toutes ses formes: Blues, Funk, New Orleans, Salsa, Swing ....................